La Journée internationale des personnes handicapées

Honorables sénateurs, je suis content qu’un des nouveaux sénateurs ait parlé des personnes handicapées. Il est bon d’avoir une alliée en la sénatrice Renée Dupuis. Une alliée de plus au Sénat pour défendre les droits de la personne, c’est un atout de taille.

Honorables sénateurs, chaque année depuis 1992, les Nations Unies célèbrent la Journée internationale des personnes handicapées le 3 décembre. Cette année, on souligne aussi le 10e anniversaire de l’adoption de la Convention relative aux droits des personnes handicapées, l’un des traités les plus rapidement et les plus largement adoptés par les États membres de l’ONU. D’importants progrès ont été réalisés en 10 ans, mais il reste encore beaucoup à faire.

Je félicite la ministre des Sports et des Personnes handicapées pour son annonce d’aujourd’hui. J’étais présent ce matin lorsqu’elle a indiqué que le gouvernement du Canada avait entrepris une consultation sur les engagements pris par le Canada dans le Protocole facultatif de la Convention relative aux droits des personnes handicapées.

Par ailleurs, je suis encouragé d’apprendre que le travail de rédaction d’un projet de loi sur l’accessibilité au Canada a commencé et que nous devrions en voir le résultat l’année prochaine. J’espère que nous serons capables de poursuivre sur cette lancée. C’est très enthousiasmant. Il ne s’agit pas uniquement des handicaps physiques, mais aussi des handicaps intellectuels. Dans un forum où je suis allé, il y a deux semaines, j’ai pu rencontrer des personnes handicapées d’un peu partout au pays qui défendent leur cause et collaborent avec la ministre et d’autres personnes pour élaborer ce projet de loi sur l’accessibilité au Canada.

Chers collègues, la journée d’aujourd’hui porte sur l’intégration à la société. Il faut s’assurer que tous les Canadiens puissent s’intégrer à nos milieux de travail et à la vie sociale. Je crois que nous avons tous un rôle à jouer afin de faciliter à l’avenir l’accessibilité pour tous. Que nous fassions partie du gouvernement ou des dirigeants locaux, que nous soyons des défenseurs des droits ou de simples citoyens, nous avons tous un rôle à jouer.

La première étape de notre démarche consiste à remettre en question notre vision des choses. Au lieu de fixer nos regards sur le handicap, nous devons songer à créer l’accessibilité par nos attitudes et nos décisions à l’égard des personnes handicapées physiquement ou intellectuellement.

La sénatrice Petitclerc est une ardente défenseure du droit à l’accessibilité, et je suis honoré de pouvoir travailler en sa compagnie. Je sais qu’elle abordera plus longuement ce sujet dans cette enceinte, la semaine prochaine. Alors, c’est important.

Je vous invite tous. Tâchons de bien remplir la salle 160-S, à l’étage inférieur, pour célébrer la Journée internationale des personnes handicapées lors d’une réception organisée par la ministre. Vous êtes conviés ce soir à 17 heures, dans la salle 160-S.