La Semaine nationale de sensibilisation au syndrome de Down

Honorables sénateurs, c’est aujourd’hui le premier jour de la Semaine nationale de sensibilisation au syndrome de Down, organisée par la Société canadienne du syndrome de Down. Le thème de la campagne de cette année, « Voir la capacité », met l’accent sur les forces et les aptitudes des personnes atteintes du syndrome de Down, et vise à appuyer les programmes communautaires et nationaux destinés à faire en sorte qu’elles soient traitées comme des membres à part entière de la société canadienne.

Comme la plupart des sénateurs le savent, une merveilleuse personne prénommée Michael travaille pour moi un jour par semaine. Atteint du syndrome de Down, Michael est diplômé du programme Les Amis du Sénat. Vous l’avez probablement vu souvent ici. C’est un plaisir d’avoir Michael au sein de l’équipe. Il travaille avec enthousiasme et contribue avec chaleur et humour à notre atmosphère de travail. Nous apprécions beaucoup sa présence dans notre milieu de travail et dans nos vies.

J’ajouterais, sur une note personnelle, que mon épouse et moi avons eu un enfant atteint du syndrome de Down qui n’a pas vécu jusqu’à son premier anniversaire. Il aurait maintenant 44 ans. Timothy James Alexander Munson était, et continue d’être, une source d’inspiration dans nos vies, et est la raison de ma participation dans les domaines des Jeux olympiques spéciaux et de l’autisme. Il est difficile de croire que 44 années se sont écoulées.

Le syndrome de Down est un phénomène naturel. Il a toujours existé et transcende les races, les sexes et les barrières socioéconomiques. Un enfant canadien sur 800 naît avec le syndrome de Down, et personne ne sait pourquoi. Ces enfants sont particuliers. Heureusement, la façon dont notre société traite et considère les personnes atteintes du syndrome de Down s’est considérablement améliorée au fil des ans, en grande partie grâce à des organisations et à des personnes qui valorisent la diversité, motivées par la conviction que tous méritent d’avoir des chances et d’être respectés. Jetez un coup d’œil à toutes les informations offertes par la Société canadienne du syndrome de Down. Ce sont des publications utiles, fondées sur des faits, faciles à lire et qui présentent des personnes atteintes du syndrome de Down dans des situations simples et naturelles avec leurs parents, en train d’étudier, de travailler, de se marier. Une de ces publications, Celebrate Being, qu’on pourrait traduire par Célébrer l’existence, porte un titre des plus évocateurs.

Honorables sénateurs, j’espère que vous soulignerez avec moi la Semaine nationale de sensibilisation au syndrome de Down. Vos idées, vos réflexions et votre appui seront certainement les bienvenus.