Le cent cinquantième anniversaire du Canada—Un match de hockey en plein air

L’honorable Jim Munson : Madame la ministre, c’est peut-être la question la plus facile à laquelle vous aurez à répondre aujourd’hui. Je suis un sénateur d’Ottawa, et je suis aussi un joueur de hockey. Je sais, madame la ministre, que vous êtes probablement une partisane des Canadiens de Montréal. Moi aussi, mais je suis également partisan des Sénateurs d’Ottawa. Je sais aussi que vous avez pris la décision — c’est peut-être quelqu’un d’autre, mais vous êtes la patronne — de ne pas organiser une grande partie de hockey à l’occasion du 150e anniversaire de notre pays. Il y a évidemment les ponctions financières de la LNH. J’entends déjà les protestations des contribuables qui auraient eu à payer, ce qui n’est pas très bon. Toutefois, nous célébrons notre pays. Il y a quelque chose de romantique, quelque chose de très canadien dans une partie de hockey organisée sur la pelouse de la Colline du Parlement à l’occasion du 150e anniversaire de notre pays.

Je voudrais simplement vous demander de penser à ceci : avec l’enthousiasme et l’énergie qu’il y aura en décembre 2017, pourquoi ne pas demander à quelqu’un — il y a beaucoup de gens désireux de travailler ici pendant l’hiver — de construire une petite patinoire temporaire et d’utiliser une petite Zamboni comme celle du parc Lansdowne pour permettre à d’anciens membres des Sénateurs d’Ottawa de jouer une petite partie de hockey contre nos parlementaires? Cela attirerait quand même beaucoup de monde. Nous trouverions probablement quelques sénateurs qui voudraient jouer. Soit dit en passant, j’ai contribué hier soir à une victoire de 4 à 3, mais je ne jouais pas contre des joueurs de la LNH.

Je crois que cela fonctionnerait vraiment bien ici. Les gens viendraient voir la partie comme on le faisait dans le temps dans les vieux arénas des villages du Québec et des autres coins du pays. Il pourrait y avoir d’anciens membres des Sénateurs d’Ottawa qui joueraient contre des parlementaires de la Chambre des communes et du Sénat.

L’honorable Mélanie Joly, C.P., députée, ministre du Patrimoine canadien : Je ressens la passion de l’honorable sénateur, et je la partage. Je l’avoue, je suis une enthousiaste des Canadiens de Montréal.

Des voix : Bravo!

Mme Joly : Je vous remercie.

Il est cependant important de parler de hockey en 2017 parce que ce sera le 100e anniversaire de la LNH. Bien sûr, le ministère du Patrimoine canadien appuiera cet anniversaire.

Je prends note de l’importance que vous accordez à l’aménagement d’une patinoire sur la pelouse du Parlement. Nous cherchons évidemment des moyens de célébrer 2017 en novembre et décembre de l’année prochaine. Nous examinons différents scénarios.

Pour ce qui est de la patinoire, qui devait avoir une capacité de 30 000 personnes, j’ai eu l’occasion d’en discuter avec le Président et les deux Chambres. Nous avons pris en considération les raisons de sécurité et le risque d’interrompre les travaux parlementaires pour en arriver à la décision que le gouvernement a prise.

Cependant, je comprends votre passion pour le hockey. Je garderai donc à l’esprit l’idée d’une petite patinoire.