La Semaine « Cerveau en tête »

Honorables sénateurs, nous célébrons cette semaine la Semaine « Cerveau en tête ». Il s’agit d’une campagne menée à l’échelle mondiale afin d’attirer l’attention du public sur les progrès importants et incroyables qui sont réalisés dans le domaine de la neuroscience.

Le mois dernier, j’ai eu l’occasion de me rendre à l’Université de Victoria et de rencontrer des représentants de NeuroDevNet, qui est un réseau canadien de centres d’excellence qui travaillent afin d’aider les enfants qui souffrent de troubles de neurodéveloppement.

À l’heure actuelle, le réseau concentre ses efforts sur les troubles suivants : les troubles du spectre autistique, l’infirmité motrice cérébrale et l’ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale.

NeuroDevNet a pour mission de chercher à comprendre les causes de ces troubles et de faire part de ses constatations à ses partenaires, afin que ces connaissances puissent déboucher sur des ressources qui aideront les enfants à vivre plus sainement. Ces ressources incluent des méthodes utiles d’établissement de diagnostic et de prévention, ainsi que des traitements et des thérapies.

Il est remarquable de constater à quel point le partage des connaissances se fait de façon efficace au sein du réseau. Cela est d’autant plus impressionnant quand on sait que les partenaires de NeuroDevNet sont très divers. Ceux-ci incluent le gouvernement, l’industrie, le milieu universitaire, des organismes sans but lucratif et d’autres secteurs.

Je vous ai souvent parlé de la nécessité de coordonner les efforts et de prendre un engagement ferme et global si nous voulons relever le défi posé par l’autisme. NeuroDevNet est un bel exemple d’une telle approche. À l’Université de Victoria, de jeunes scientifiques et des chercheurs font des travaux incroyables en imagerie médicale et ils travaillent avec les étudiants. Ces programmes devraient être vus partout au pays. Je vous invite à vous rendre sur le site Web de l’Université de Victoria afin de voir ce que NeuroDevNet et d’autres scientifiques accomplissent.

Ce réseau de centres d’excellence, qui est représenté partout au pays, fait des progrès non seulement pour ce qui est d’améliorer le sort des enfants qui souffrent de troubles de neurodéveloppement et de leurs familles, mais aussi celui de tous les Canadiens.

Comme je l’ai fait hier, j’invite les sénateurs à une réception dont je suis l’hôte et qui se tiendra de 17 heures à 19 heures dans la salle 256-S de l’édifice du Centre. Des représentants de NeuroDevNet, ainsi que d’autres personnes qui travaillent en neuroscience, seront présents. Je suis convaincu que vous aimerez les rencontrer. Ils pourront discuter avec vous de leurs initiatives. J’espère que vous pourrez venir faire un tour.