La Journée nationale de l’enfant

Honorables sénateurs, j’aimerais attirer votre attention sur un anniversaire important. Nous célébrons cette année le vingtième anniversaire de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant. Comme toutes les conventions internationales, cette convention exprime la volonté et les croyances bien ancrées des pays du monde. Elle parle des droits de la personne, mais plus particulièrement des personnes les plus jeunes, c’est-à-dire les enfants. Bien que petits et jeunes, les enfants ont des droits égaux à ceux de tous les citoyens de la terre et ces droits doivent être respectés. Les enfants ont le droit de survivre, le droit d’être en sécurité, le droit de s’épanouir sans être victimes de violence et d’exploitation et le droit d’être des membres à part entière de la famille et de la société.

Le Canada a signé la Convention relative aux droits de l’enfant en 1991, mais un simple coup d’œil à notre bilan dans ce domaine suffit pour nous convaincre que les mots ne suffisent pas. Nous devons agir pour assurer le respect de ces droits. Le Canada doit prendre des mesures pour permettre aux enfants de partir du bon pied. Pour ce faire, nous devons nous pencher sur le problème de la pauvreté, assurer la sécurité des communautés et fournir un accès à l’éducation préscolaire. Nous devons donc aider les parents et les familles.

Lundi prochain, le Sénat recevra la visite d’enfants de partout dans la région de la capitale nationale qui pourront s’inspirer d’enfants comme eux, artistes et orateurs, qui contribuent à changer les choses. Cette activité permettra de démontrer aux enfants qu’ils sont importants et qu’ils peuvent dès maintenant jouer un rôle dans notre société et pas seulement quand ils deviendront grands.

En mon nom et en celui des sénateurs Ethel Cochrane et Terry Mercer, j’aimerais inviter tous les sénateurs à rentrer à Ottawa pour entreprendre leur semaine de travail lundi, à temps pour cet événement. À 9 h 45, nous recevrons entre 300 et 400 enfants au Sénat. Son Honneur sait qu’en plus d’être une source d’inspiration, c’est également un bon moyen de mieux comprendre la situation actuelle des gens qui souffrent de déficience intellectuelle ou physique. Ce n’est pas simplement un spectacle. Ce que ces enfants font a un sens profond. Ils viennent de toutes les parties du pays. Venez nous rencontrer et participer à cette activité. Je suis persuadé que vous en serez émus.

Le lendemain, mardi, les sénateurs sont conviés à un petit déjeuner au salon de la présidence, où ils auront l’occasion de rencontrer les dévoués représentants des ONG et des associations, qui travaillent tous pour améliorer le sort et protéger les droits des enfants. Une fois de plus, vous ne manquerez pas d’être inspirés par les gens que vous rencontrerez.

Nous célébrons demain la Journée nationale de l’enfant. C’est une journée importante, honorables sénateurs. Je vous invite à la célébrer la semaine prochaine en compagnie des sénateurs Cochrane et Mercer de même que de Son Honneur. Le Canda et ses enfants le méritent.

 

 

 

 

Honorables sénateurs, je vous signale un anniversaire important. Nous célébrons cette année le 40e anniversaire du Centre national des arts du Canada. Doté de plusieurs scènes, y compris la plus grande scène en Amérique du Nord, le CNA offre des programmes novateurs dans les arts de la scène.

Le CNA a été créé par le Parlement dans les années 1960 dans le cadre de nos célébrations du centenaire. Il nous a bien servis au cours de ces 40 années.

[Français]

Théâtre en anglais et en français, danse et musique, le CNA nous offre une grande richesse artistique.

[Traduction]

Plus qu’un monument culturel d’Ottawa, le CNA travaille avec des théâtres et des groupes de musique de l’ensemble du pays afin d’aider à former les artistes canadiens et offrir des performances mémorables au public. Il offre de la musique classique, des spectacles de variétés, de la danse, du théâtre et des programmes communautaires.

[Français]

Dans les deux langues officielles, il y a de tout au CNA.

[Traduction]

En tant que sénateur d’Ottawa-Canal Rideau, j’encourage tous les sénateurs à passer une soirée au CNA et à profiter de l’excellence artistique qui y est toujours à l’affiche. Alors qu’il entame sa cinquième décennie, je tiens à dire au CNA que, tout comme les sénateurs, il ne fait que s’améliorer avec l’âge.

[Français]