Le décès de Tom Hanson

Honorables sénateurs, c’est avec beaucoup de tristesse que je prends la parole aujourd’hui pour parler du décès d’un homme remarquable. Tom Hanson, un photographe primé de La Presse Canadienne, un de mes amis, est mort il y a deux nuits à l’âge beaucoup trop précoce de 41 ans.

Il faisait partie de ces photographes costauds qui circulent sur la Colline pour faire leur travail. Vous ne l’avez peut-être pas remarqué, mais vous avez certainement vu ses photos. Il avait un talent incroyable pour rendre un moment, une émotion ou une énergie en une seule photo, que ce soit le visage à demi-éclairé d’un jeune combattant afghan, d’un petit enfant qui tapote le casque bleu d’un soldat de la paix ou de l’ancien premier ministre Chrétien sur un scooter. Une de ses photos les plus récentes montre le premier ministre à New York.

Ces photos nous ont émus, nous ont fait rire. Elles nous ont rappelé les plus grands moments dans ces pays et même dans ce monde.

Ces photographies nous ont émus, nous ont faire rire, nous ont donné un sentiment de fierté, comme le sait le sénateur Duffy, et elles nous ont permis de nous rappeler. Il va sans dire que nous nous souviendrons toujours de lui.

Puisqu’une image vaut mille mots, selon le dicton populaire, les photos de Tom vivront à jamais.

Honorables sénateurs, le Canada a perdu un homme de grand talent qui ne pourra jamais être ni remplacé, ni oublié.

Reposez en paix, Tom Hanson. Nous vous rendons hommage; vous nous manquerez.