Le Lesotho

Honorables sénateurs, j’aimerais vous parler aujourd’hui du Lesotho. Je prononce « lesutu » parce que c’est ce que disent les habitants de ce pays. Les Américains disent plutôt « lazoto », mais ce n’est pas comme cela qu’on devrait prononcer ce mot. En anglais, il est prononcé « lesutu » selon le dictionnaire Cambridge.

Honorables sénateurs, le Lesotho est un petit pays montagneux enclavé dans le territoire de la République sud-africaine et dont 42 p. 100 des 2,2 millions d’habitants vivent bien en deçà du seuil international de la pauvreté. Au total, 24 p. 100 des Lesothans sont aussi infectés par le VIH. En fait, le Lesotho occupe le deuxième rang mondial pour le taux d’infection au sida. Plus de 180 000 de ses enfants sont orphelins. Toute une génération a disparu du cycle familial, et ces enfants sont aujourd’hui élevés par les parents de leurs parents, qui est, en général, la grand-mère vivant dans la pauvreté en milieu rural.

J’ai eu récemment l’occasion de visiter le Lesotho avec l’Association parlementaire Canada-Afrique. Je peux vous dire que, dans certaines parties du pays, la situation est loin d’être rose. Heureusement, la vie n’est pas statique au Lesotho. Les choses évoluent constamment et, grâce à l’engagement d’Help Lesotho, une ONG établie à Ottawa, elles évoluent dans la bonne direction.

Fondée il y a plus d’une décennie par Peg Herbert, une ancienne professeure de l’Université d’Ottawa, Help Lesotho œuvre dans les régions rurales de ce pays en difficulté, où elle met en œuvre des programmes d’éducation, aide la population à devenir plus autonome et favorise le leadership de personnes qui auraient autrement laissé leurs problèmes leur faire perdre tout espoir. Chaque année, une aide est offerte à 10 000 enfants orphelins et vulnérables, à des jeunes, à des enseignants, à des jeunes mères et à des grands-mères. Les bénéficiaires de cette aide sont à 75 p. 100 des jeunes filles et des femmes.

C’est la voix de ces personnes qui façonne les programmes d’Help Lesotho. Cette organisation réussit à s’attaquer à des problèmes clés de manière significative et durable parce qu’elle écoute les gens. Help Lesotho crée une masse critique de personnes qui sont déterminées à prévenir et à traiter le VIH-sida, à reconnaître les droits des jeunes filles et des femmes et à prendre des mesures pour aider les autres. Je me sens inspiré — tout comme vous, j’en suis sûr — par ce que les fonds destinés au développement peuvent permettre de faire quand ils sont dépensés judicieusement.

Cette organisation a aussi un talent remarquable pour créer des partenariats, et elle a instauré une culture d’entraide ici même dans la capitale. Help Lesotho rallie les écoles, les enfants, les fondations de famille et, comme Peg le dit, elle rallie aussi les cœurs.

Je sais que nous ne pouvons pas utiliser d’accessoires dans la salle. Je sais que personne ne peut le voir, car nos débats ne sont pas télévisés, mais j’ai en main un beau calendrier. Vous avez tous reçu ce calendrier. Le groupe a été assez gentil pour envoyer un calendrier à chaque sénateur, et vous en avez tous un dans vos bureaux. Ce dixième calendrier annuel du groupe comprend les couvertures photographiques des dernières années et offre un aperçu de la vie au Lesotho.

Je vous encourage à utiliser ce calendrier pour le reste de l’année et à en apprendre davantage sur le travail extraordinaire de l’organisme Help Lesotho.