La Journée des Jeux olympiques spéciaux sur la Colline

Honorables sénateurs, c’était une bonne remarque. C’est merveilleux d’être de retour ici. C’est un autre moment stimulant de nos vies. Nous sommes tous rassemblés dans cette enceinte, et nous sommes prêts à travailler pour les Canadiens et impatients de le faire.

Nous célébrons demain la Journée des Jeux olympiques spéciaux sur la Colline. C’est l’occasion de consacrer notre attention à un mouvement qui, depuis plus de 40 ans, enrichit la vie des personnes souffrant de déficience intellectuelle.

En 1968, les premiers Jeux olympiques spéciaux d’été se sont tenus à Chicago, ce qui est tout à fait remarquable étant donné que, à cette époque, la plupart des personnes souffrant de déficience intellectuelle étaient placées dans des institutions et vivaient en marge de la société. La plupart d’entre nous se rappellent quand la marginalisation de ces personnes était la norme et réalisent à quel point la situation de celles-ci s’est grandement améliorée. L’époque où les gens croyaient que les personnes souffrant de déficience intellectuelle étaient incapables d’être en bonne condition physique et de développer les compétences nécessaires pour participer à des activités sportives est révolue.

Dans l’organisation Olympiques spéciaux Canada, il y a maintenant 32 000 athlètes de tous les âges et 14 000 bénévoles qui participent aux programmes. Comme tout le monde le sait, ma participation au sein de cette organisation a une importance personnelle pour moi, ainsi que pour d’autres sénateurs. Elle occupe une place distincte dans mon cœur et constitue une source de grande inspiration.

L’organisation Olympiques spéciaux Canada a pour objectif d’enrichir les vies. C’est la promesse qu’elle a faite aux personnes souffrant de déficience intellectuelle.

Il est important de jouer un rôle au sein de cette organisation. J’encourage les sénateurs à écouter ce que ses représentants auront à leur dire demain quand ils viendront à leur bureau. Je crois que cela sera un moment fort instructif. Je veux aussi souligner que le sénateur Janis et moi animerons nous aussi un événement.

Demain midi, le ministre Lunn et moi nous joindrons à d’autres parlementaires pour disputer un match de soccer avec des athlètes ayant participé aux Jeux olympiques spéciaux. C’est un match que madame le sénateur LeBreton ne devrait pas manquer parce que ce sera un événement important qui donnera suite à un message qu’elle a déjà transmis. Ce sera une expérience unique puisque les sénateurs auront l’occasion de voir « Mini Lunn » et le « sénateur Munchkin » jouer dans la même équipe en même temps, sur un pied d’égalité.