Le décès de M. Dean Heywood

Honorables sénateurs, lorsque nous songeons à ceux qui nous relatent et nous présentent l’actualité, nous avons tendance à penser à ceux qui se trouvent devant les caméras. Nous les voyons et nous parlons d’eux comme si nous les connaissions.

Dean Heywood était caméraman pour CBC sur la Colline du Parlement. Même s’il travaillait derrière la caméra et n’était pas connu du grand public, c’est grâce à lui que d’innombrables nouvelles mémorables ont pu être communiquées à la population. Il filmait les événements avec grand talent et adorait son travail et son rôle de journaliste.

J’ai rencontré Dean il y a 30 ans, ici à Ottawa. CTV et CBC utilisaient souvent les mêmes équipes. À ces occasions, par exemple lorsque les deux réseaux couvraient le voyage du premier ministre à l’étranger, Dean servait de caméraman pour CBC et CTV. Il m’a toujours traité de manière professionnelle même si nous venions de deux réseaux concurrents. Nous avions un objectif commun, et c’est ce qui comptait pour nous deux.

Dean pouvait être très espiègle, et on s’amusait quand on était avec lui. Comme on dit dans le milieu de l’information, « ce qui se passe entre nous reste entre nous ». Dean riait tout le temps, et il ne s’est jamais pris au sérieux, mais il prenait son travail au sérieux.

Quand j’ai appris son décès la semaine dernière, j’ai été consterné. Je venais de perdre un bon ami. Dean est mort subitement, à la fin du mois dernier, alors qu’il faisait de la plongée sous-marine au large du Costa Rica. Il avait un enthousiasme débordant pour les plaisirs de la vie. Ce qui est arrivé est consternant.

Les gens qui le connaissaient et qui travaillaient avec lui ont réagi avec une grande tristesse à son décès. Il avait seulement 59 ans. Il est mort trop tôt. Il avait encore tellement de choses à apporter au monde et aux gens dans sa vie, surtout à sa femme et à ses enfants qu’il aimait tant. Sa famille doit avoir de la difficulté à accepter sa perte, et mes pensées l’accompagnent. Je trouve que la notice nécrologique dit tout : « Dean est décédé en faisant de la plongée sous-marine au paradis avec l’amour de sa vie, Cheryl ».

Je tiens à remercier mes collègues de m’avoir permis de rendre hommage à mon ami Dean Heywood et d’avoir écouté avec tout le respect que l’on doit à une vie bien vécue.