Amy Robichaud

Honorables sénateurs, je suis ravi d’annoncer que le Canada a choisi un de ses futurs premiers ministres et que cette personne est déjà passée parmi nous.

Amy Robichaud, qui étudie à l’Université d’Ottawa et qui a travaillé pendant deux ans comme page au Sénat, vient de remporter le concours national de la société CBC/Radio-Canada « Le prochain grand premier ministre canadien », assorti d’une bourse de 50 000 $, récompense plutôt intéressante par les temps qui courent.

Le jury a porté son choix sur Amy notamment à cause de la qualité de la présentation de son discours, de sa connaissance de l’actualité, de son originalité, de son assurance et de sa capacité à résoudre des problèmes. J’aimerais croire qu’Amy a acquis certaines de ces compétences lors de son passage au Sénat à titre de page.

Amy est originaire de l’Alberta, mais elle a choisi de faire ses études universitaires à Ottawa parce que c’est une ville bilingue et qu’elle voulait participer au programme des pages du Sénat. Elle réussit très bien à l’Université d’Ottawa, où elle étudie les sciences politiques et l’administration publique. Je signale qu’Amy est présidente de la Société des débats anglais de l’Université d’Ottawa.

À titre de sénateur de la division représentant la région d’Ottawa—Canal Rideau, je suis fier qu’Amy ait choisi d’étudier à l’Université d’Ottawa. Je suis également très fier d’avoir travaillé avec elle et de l’avoir côtoyée.

Bravo, Amy! Nous sommes fiers de toi! Le Canada a besoin de ton intelligence, de tes convictions et de tes grandes capacités.

Profite bien de ton prix, Amy, et franchis les portes qui s’ouvrent devant toi. Reviens toutefois sur la Colline du Parlement. Nous avons besoin de toi.