Les soins de santé pour les aînés

Honorables sénateurs, s’il faut veiller au bon fonctionnement de son système de plomberie, il faut aussi veiller au bon fonctionnement de son système cardiovasculaire.

Il y a une séance d’information aujourd’hui, qui est donnée par l’Association médicale canadienne. Des représentants de cette association rencontrent des parlementaires toute la journée aujourd’hui. Vous les avez peut-être déjà rencontrés. Ils sont ici pour discuter de la nécessité de prendre des mesures en matière de soins aux aînés, puisqu’il est prévu que, au cours des 25 prochaines années, il y aura deux fois plus de Canadiens âgés de 65 ans et plus qui seront diabétiques et qui souffriront de maladies cardiovasculaires.

Je tiens à vous rappeler brièvement que, jusqu’à 16 heures aujourd’hui, il y a une séance d’évaluation des risques de diabète et de maladies cardiovasculaires, donnée à l’intention des parlementaires, dans la salle du Commonwealth, c’est-à-dire la salle 238-S de l’édifice du Centre. Vous pourriez prendre un instant cet après-midi pour y aller et revenir ici sans problème.

Je félicite tous les sénateurs qui prennent quelques minutes de leur horaire chargé pour rencontrer un médecin aujourd’hui, et j’encourage tous les sénateurs à assister à la séance d’information pour leur évaluation décennale des risques de maladie cardiovasculaire et leur évaluation sexennale des risques de diabète.