Les Travers Debates de 2013

Honorables sénateurs, je prends brièvement la parole pour rendre hommage à mon regretté ami Jim Travers, qui était un grand journaliste, un bon gars, un excellent compagnon durant les campagnes électorales, un bon correspondant à l’étranger, un correspondant parlementaire chevronné et un fameux chroniqueur qui pouvait s’attaquer à n’importe quel gouvernement.

Nous venons de vivre une semaine spéciale. Mardi soir, les Travers Debates se sont tenus pour la deuxième année. La salle Panorama du Centre national des arts était remplie à pleine capacité. Nous sommes très heureux que cet événement ait pu nous permettre de recueillir autant d’argent.

Dans le cadre de ces débats, nous avons invité l’ancien Président Milliken et Andrew Coyne à présenter leurs points de vue sur la démocratie, plus précisément sur la question de savoir si la démocratie existe encore au Canada. Cet échange a donné lieu à un débat animé. Il faut féliciter M. Coyne, qui a remporté le débat. Cela dit, l’ancien Président de la Chambre s’est bien tiré d’affaire.

Il ne s’agissait pas de gagner ou de perdre le débat. Il y avait eu plus tôt un débat sur la question de savoir si les journalistes devraient être politiciens ou si les politiciens devraient être journalistes. Je n’ose pas imaginer! Ce débat, auquel ont participé Dominic LeBlanc, Hélène Buzzetti, Althia Raj et Megan Leslie, était très animé. Cela donne une idée de l’ambiance de la soirée. Ce qui est important, c’est que cette activité nous a permis de recueillir 60 000 $ de plus pour qu’un journaliste puisse couvrir l’actualité internationale, et qu’elle a été organisée en collaboration avec l’Université Carleton.

Les membres de la famille Travers étaient présents. Il y avait beaucoup de souvenirs dans l’air. L’ancien ministre John Manley et d’autres personnalités étaient là. Ce fut une très belle soirée. Je sais que nous sommes saisis d’une question sérieuse cette semaine, mais il faut parfois s’arrêter pour réfléchir aux gens qui ont fait de bonnes choses, et ce matin, je tiens à rendre hommage à mon ami, Jim Travers.