L’HOMMAGE À L’OCCASION DE LA RETRAITE DU CARILLONNEUR DU DOMINION

L’HOMMAGE À L’OCCASION DE LA RETRAITE DU CARILLONNEUR DU DOMINION

L’honorable Jim Munson : Honorables sénateurs, portez une oreille attentive lorsque vous marchez sur la Colline du Parlement, car chaque fois que l’horloge du Parlement marque le quart de l’heure, la demie de l’heure ou l’heure, une cloche sonne. Une fois la semaine, en juillet et en août, vous avez droit à un concert d’une heure. Le reste de l’année, vous avez droit à un interlude musical de 15 minutes sur le coup de midi. Lorsqu’on vous a annoncé que vous seriez sénateur, avez-vous pensé un instant que cet emploi vous donnait droit à un concert tous les jours à midi?

Honorables sénateurs, depuis 1971, les habitants d’Ottawa, les parlementaires et ceux qui visitent ce lieu merveilleux ont le privilège d’écouter le travail de Gordon Slater, notre carillonneur du Dominion.

Aujourd’hui, j’aimerais vous signaler que cet homme très spécial au grand talent musical, qui a apporté tant de beauté à notre lieu de travail, prendra sa retraite à la fin de ce mois-ci.

Lorsque que je travaillais pour CTV, il y a environ six ans, j’ai fait un reportage en haut de la Tour de la Paix avec M. Slater. La musique semble couler en douceur quand on est à l’extérieur, mais à l’intérieur, on voit le musicien, mains gantées, courir de gauche à droite pour créer cette merveilleuse musique. Il doit être un véritable athlète pour faire cela. Ce fut un plaisir de faire ce reportage du temps des Fêtes avec lui.

Comment remplacer une personne sans pareille? Qui saura faire carillonner 53 cloches couvrant quatre octaves? La plus grosse de ces cloches pèse dix tonnes, tandis que la plus petite ne pèse que dix livres.

Il existe dans le monde entier seulement 600 carillons comme celui que nous entendons tous les jours. Je crois pouvoir affirmer que Gordon Slater, qui a été notre carillonneur durant plus de 30 ans, sera difficile à égaler.

Merci pour la musique, Gordon Slater. Merci d’avoir rempli notre lieu de travail de musique. Vous nous manquerez.